Depuis plus de vingt ans, j’interviens en qualité de coach professionnel auprès des entreprises et des administrations. Dans le cadre de mon action, j’aide mes clients à faire preuve d’une plus grande efficacité managériale, à surmonter certaines problématiques liées au monde de l’entreprise et à (re)prendre confiance en leurs capacités.

La bienveillance comme levier de développement

Quelle que soit la nature de la mission qui m’aura été confiée (coaching professionnel, consulting, formation, accompagnement de projet), j’écoute mais ne juge pas. Toujours bienveillante, jamais complaisante, je m’applique à accompagner mes clients jusqu’au résultat qu’ils souhaitent obtenir. Qu’il s’agisse d’atteindre ses objectifs, de développer ses compétences managériales, ou encore d’identifier des difficultés et de les surmonter. Mais n’allez surtout pas me comparer à un psy !  Chacun son métier !

En coaching professionnel, ne seront abordées que les problématiques liées au travail. Pas question de remonter jusqu’à la petite enfance…De plus, là où un psy s’intéressera au “pourquoi’’ de telle ou telle situation, le coach, quant à lui, se concentrera sur le “comment’’ . Une fois la problématique formulée, le coach élaborera alors un plan d’action de façon pragmatique.

Valoriser sans dénaturer

Coaching-dirigeant

L’implication du « coaché » est un facteur déterminant dans la réussite du coaching. Certains clients sont en quête de conseils. Mais bien souvent, c’est en eux qu’ils devront puiser les ressources dont ils croient manquer.

Un coach ne sera pas dans le “Je sais mieux que vous alors laissez-moi vous dire quoi faire” mais plutôt dans le “Je vais vous aider à trouver votre potentiel et à l’exploiter.”  Donner des directives à quelqu’un et l’aider à faire émerger des choses qu’il possède déjà mais dont il ignore l’existence ou dont il sous-estime l’importance sont deux choses très différentes.

Avant d’embrasser la profession de coach, j’ai étudié la restauration de tableaux anciens à Avignon, j’aime comparer mon activité à celle du restaurateur. L’éthique c’est de mettre en valeur une œuvre, tout en prenant soin de ne pas altérer sa nature. Avec mes clients, c’est le même processus : le coaching leur permet de se mettre en lumière et de rester en accord avec leur personnalité profonde.

Une large palette d’outils

Que l’on restaure un tableau du XVIIIe siècle ou que l’on mette en place un accompagnement personnalisé pour un manager désireux d’améliorer son leadership, il est nécessaire de disposer non seulement d’une formation solide, mais aussi des bons outils. Coach accréditée et formée à l’analyse transactionnelle ainsi qu’à l’approche systémique des organisations, Je peux compter sur une « boîte à outils » bien remplie pour mener à bien ma mission. Loin de se contenter d’exercices théoriques, j’adopte au contraire une démarche pragmatique. J’accorde notamment une grande importance à la pratique par le biais de mises en situation concrètes.

1 Commentaire. En écrire un nouveau

  • Don Prosper de Aramon
    19 avril 2019 13 h 28 min

    Très intéressant.
    J’aime beaucoup l’analogie entre la restauration (physique) de tableaux et la restauration de personnes dans leurs intégralités mentales.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.

Menu